Mecateameetings : les engins rail France Élévateur - France Élévateur

12 octobre 2021France Élévateur aux Mecateameetings : les engins rail à l’honneur

Du 22 au 24 septembre, France Élévateur était présent aux Mecateameetings, à Montceau-les-Mines. Les visiteurs sont venus en grand nombre à cette 5e édition. Les exposants ont occupé 60 stands, dont nous faisions partie. 750 visiteurs sont venus sur le site ; ils sont nombreux à avoir assisté à nos démonstrations de véhicules. Ces derniers sont destinés aux chantiers du rail et plus particulièrement de la caténaire : le 4’Axe’T et le Vor’Axe.

Les Mecateameetings nous ont ainsi donné l’occasion d’exposer pour une seconde fois le 4’Axe’T. C’est aussi la première fois qu’entre sur scène le Vor’Axe.

France Élévateur est reconnu depuis de longues années pour ses engins rail/route léger (moins de 3,5 tonnes). Ils sont idéaux pour effectuer des travaux d’entretien et de maintenance rapide sur les caténaires. Une part de l’activité autour de ces travaux demande des engins plus lourds et plus puissants ; des performances de charge en paniers et atteintes nécessairement plus élevées, en particulier pour la construction.

Le 4’Axe’T : l’alliance harmonieuse entre le 4’Axe et le Topy

Le 4’Axe’T est le dernier modèle en date de la série.

Notre prototype 4’Axe’T, pour la première fois exposé en France, allie la praticité et la robustesse d’une base de 4’AXE au bras télescopique déjà éprouvé sur l’élévateur Topy. Avant tout, grâce à un permis E, on peut acheminer sur chantier  la remorque de base du 4’Axe. Une remorque dont le PTAC n’excède pas 3,5 tonnes. Ses bras 4×4 lui permettent de rallier la zone d’enraillement et de se mettre en voie de manière autonome. Sa transmission ferroviaire lui permet de rejoindre la zone de travail à une vitesse de 25 km/h. La structure d’élévation permet de disposer d’un déport de travail de 5 mètres et d’une hauteur de travail de 9,5 mètres. Des éléments autrefois difficilement atteignables comme le feeder sont désormais à portée de l’opérateur.

Le Vor’Axe : le véhicule tout terrain et adaptable

Tout d’abord, le Vor’Axe avec ses 10,85 tonnes est un engin conçu pour répondre à aux exigences des chantiers du rail. Un groupe Diesel de 55 kW de dernière génération, lui-même équipé d’un combiné filtre à particules/catalyseur, motorise le Vor’Axe. Il voyage par la route sur porte-char. Son design permet en outre d’en transporter deux sur le même porte-engin.

Deux unités de deux roues avec pneumatiques tout terrain, dont la hauteur est variable par rapport au châssis principal, équipent le Vor’Axe. L’ensemble forme un véhicule 4 roues motrices et directrices. Plusieurs modes permettent de gérer la direction (essieu avant directeur, essieu arrière directeur, marche en crabe ou mode virage court type carrousel) afin de s’adapter à toutes les situations d’accès.

Les traverses formant les essieux des roues ferroviaires sont solidaires du châssis principal et assurent une constance des répartitions des charges en voie. La souplesse du châssis permet à la machine de rester en permanence en contact avec les rails, y compris pour des gauches de dévers importants. De surcroît, les traverses sont ajustables pour permettre la circulation sur des voies de 1 600 mm, 1 435 mm ou 1 000 mm.

Deux mâts télescopiques constituent la partie levage de personnel. Ils sont montés sur couronne d’orientation prolongés par un bras articulé lui-même télescopique et supportant une plateforme de travail pour deux personnes (supportant 265 kg). Les plateformes sont notamment orientables 2 x 90° et sont équipées de systèmes de pesée permettant d’adapter les performances d’atteintes. Par ailleurs, la hauteur maximale de travail est de 13 mètres avec une portée de 6 mètres.

Enfin, en mode ferroviaire, on peut piloter l’avancement depuis les nacelles déployées alignées au châssis et jusqu’à 8.5 m de hauteur travail (EN 280 – catégorie 3B).

 

Les Mecateameetings ont présenté une occasion en or de mettre en lumière des véhicules parfois sous-représentés car très spécialisés. Le mois de septembre est le mois propice aux expositions de modèles. De nombreux salons internationaux ont effectivement lieu en septembre avant les Mecateameetings, qui ont lieu tous les deux ans. Nous avions ainsi déjà participé aux JDL par exemple mais aussi à Matexpo ou Platformers’ Days.

  • Partager sur les réseaux sociaux

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur LinkedIn